Comment lutter contre les capricornes, à Vergt ?

Comment lutter contre les capricornes ?

Les capricornes pondent des larves qui, pour se nourrir, creusent le bois pendant plusieurs années. Les conséquences pour les habitations sont catastrophiques. Il est donc indispensable, au moindre signe de présence de capricornes détecté, de se débarrasser rapidement et efficacement de ces insectes xylophages.

Les capricornes sont relativement faciles à détecter. Une bonne nouvelle quand il s’agit de réagir rapidement par une méthode curative. Même si la prévention reste toujours la meilleure des protection. Car penser à traiter les éléments en bois de la maison (charpente, plancher, poutres), c’est déjà se débarrasser des capricornes !

 

Détecter la présence de capricornes

Il n’est pas toujours facile de repérer la présence d’insectes xylophages dans une maison. Ils peuvent longtemps passer inaperçus comme les termites, surtout qu’ils se trouvent cachés dans l’ossature en bois. Toutefois, les capricornes des maisons laissent des traces caractéristiques qu’il est possible de repérer.

  • Si l’on regarde de près, de petits trous apparaissent à la surface du bois (plinthes, tours de portes, poutres…).
  • Il est possible de retrouver par terre un peu de sciure, signe que des larves ont creusé le bois.
  • Dans le silence complet et en écoutant attentivement, on peut parfois entendre le bruit qu’émet la larve de capricorne quand elle se nourrit du bois. Il s’agit d’une sorte de grincement léger de quelque chose qui s’enfonce dans le bois.

Les méthodes pour éliminer les capricornes

Si l’invasion de capricornes est manifeste, il ne faut pas tarder à agir. Pour cela, la méthode est identique à celle utilisée contre n’importe quel insecte xylophage. Il faut procéder en 2 temps.

  • Première étape : le bûchage. C’est le fait d’éliminer les parties de bois infestées, de brosser et de dépoussiérer ensuite afin de préparer le bois à recevoir le traitement adéquat.
  • Deuxième étape : le traitement, au choix :
    • par pulvérisation ou badigeon au pinceau,
    • par injection (en cas d’invasion très avancée).

Les mesures préventives contre les capricornes

Pour éviter un retour des capricornes dans la maison ou, mieux encore, s’en prémunir pour qu’ils ne l’infestent jamais, certaines mesures préventives existent.

  • Vérifier que le bois utilisé est traité.
    • C’est le cas dans les maisons neuves où le bois de charpente est systématiquement traité pour une durée de 10 ans. Passé ce délai, il faut renouveler le traitement.
    • Dans les maisons anciennes, un contrôle par un spécialiste et un traitement préventif sont incontournables.
  • Procéder à un traitement préventif à l’aide d’un produit composé de xylophène. On peut l’appliquer soi-même.

UN PEU DE CONNAISSANCES

Capricornes

Le capricorne des maisons (Hylotrupes bajulus) est une espèce d’insectes coléoptères de la famille des Cerambycidae à larve xylophages.

 BIOLOGIE:

  • Larve de Hylotrupes bajulus
  • Le développement d’Hylotrupes est des plus classiques : l’œuf donne une larve, qui donnera une nymphe, puis à terme un insecte dit « parfait » (imago) et donc apte à se reproduire.
  • La ponte, relativement modeste, ne semble pas excéder la cinquantaine d’œufs, et une trentaine semble la norme.
  • La durée du développement larvaire est tributaire des qualités nutritives du bois, de l’hygrométrie ambiante, et, bien sûr, de la température.

À cet égard, la larve d’Hylotrupes est parfois soumise à des fluctuations thermiques extrêmement importantes (cas des charpentes sous toitures par exemple), mais elle a la faculté de se mettre « en pause » quand la température est trop basse ou au contraire trop élevée, la plus adaptée se situant entre 25 °C et 30 °C.

Cet ensemble de considérations fait que la durée du développement larvaire peut demander 5 à 10 ans en fonction de la température ambiante et de la valeur nutritive du bois, la moyenne étant de 3 à 5 ans.

La période d’envol du capricorne va de juin à août, et la longévité de l’insecte est de 25 jours environ. L’intervalle de température dans lequel l’insecte est actif est de 10 à 38 °C avec une température favorable de 28 °C.

Essences attaquées

Aubier des résineux construits (douglas, épicéa, sapin, pin, mélèze, etc.)

Duramen des bois blancs lorsque le bois est sec (pruche).

Dommages causés:

En ambiance calme, on peut entendre les larves creuser. Le capricorne des maisons endommage la structure du bois et compromet sa résistance. Des dégâts similaires peuvent être causés aux bois feuillus par un hespérophane, plus rare dans nos régions.

Nuisances et lutte:

Le capricorne des maisons est l’insecte à larves xylophages le plus répandu et le plus dégradant pour les charpentes d’essences résineuses des habitations. Les dégâts peuvent être considérables, et aller au plus profond des pièces de bois, engendrant ainsi des pertes de résistance mécanique très graves, provoquant l’affaissement de la toiture.

Les charpentes de type fermette récentes en bois résineux sont particulièrement vulnérables. Mais si on ne construit pas ni avec l’aubier des résineux, ni avec des bois blancs, on ne doit pas le craindre.

Il est impératif de traiter les bois préventivement par injection sous haute pression dans le cas de constructions de plus de 10 ans, dont le traitement initial par bain d’imprégnation n’est plus efficace, pour éviter une contamination du capricorne qui pourrait altérer rapidement la solidité de la charpente.

Un traitement curatif existe, par injection sous haute pression, pour stopper l’infestation du parasite et éviter toute nouvelle ré-infestation des bois. Il est conseillé de faire appel à des spécialistes du traitement du bois, qui procèdent à un traitement répondant aux règles professionnelles éditées par le FCBA.